FLEUR DE LUNE N°20

octobre 2008


Le mot du Président


  • En direct de Radio Rennes, le 27 décembre 1952
  • En …Touré de précautions,par B. Duval
  • Critiques croisées : deux regards portés sur La Marraine du Sel par A. Rousseaux // J. Perret
  • Mémoire du cœur, par J.P. Guillon

ÉCHOS ET NOUVELLES


- Qu’est Bon Repos devenu ?

- Adieu à l’hôtel du Blavet

- Bibliophilies

- Dans la jungle d’Internet



Les textes de ce numéro sont disponible au format pdf (clic!)

Le mot du président

Fleur de Lune numéro vingt ! La parution de ce bulletin est déjà en soi un bulletin … de victoire. Une association comme la nôtre a bien du mal à garder son cap et remplir sa mission : faire connaître un écrivain obstinément, opiniâtrement méconnu depuis plus d’un demi-siècle … Nous n’y parvenons que grâce à la volonté et l’entêtement d’une toute petite poignée de fourréens irréductibles. Qu’ils en soient tous remerciés.

Vingt numéros, ça se fête ! Et nous pensions organiser toute une soirée de lancement autour de cette sortie. Mais dans sa sagesse, le bureau de l’AAMF a jugé préférable que nous concentrions tous nos efforts sur la commémoration du cinquantenaire de la mort de Fourré, qui a quitté ce bas monde le 17 juin 1959. C’est donc en 2009, et par le numéro 21 (21, comme le solstice de juin, la Nuit entre toutes unique du Rose-Hôtel) que nous marquerons cet anniversaire, et un autre aussi, celui des dix ans du spectacle monté par Claude Merlin au Lavoir moderne parisien, Les Éblouissements de Monsieur Maurice. Nous espérons bien que nos efforts de commémoration ne s’en tiendront pas là. Nous nourrissons des projets … Mais vous en saurez davantage, vous saurez tout le moment venu.

En attendant, comme toujours, la lecture de ce numéro de Fleur de Lune vous réserve d’intéressantes surprises : une interview inédite, inespérée, de Maurice Fourré à Radio –Rennes ; le point sur la passionnante correspondance entre Fourré et André Breton, que les dispositions testamentaires de ce dernier nous interdisent, malheureusement, de publier – et c’est fort regrettable. Quelques échos critiques, récemment retrouvés, sur La Marraine du Sel, en prolongement du récent numéro spécial consacré à ce titre. Et bien d’autres choses encore, pour pimenter une rentrée que nous vous souhaitons réussie en tous points.

En direct de Radio-Rennes, le 27 décembre 1952 …

L’interview que l’on va découvrir est la seule dont, pour l’instant, nous ayons pu découvrir la transcription. Nous avons été mis sur sa piste par une lettre de Fourré à Breton (rédigée sur trois cartes postales représentant des détails de la tenture de l’Apocalypse d’Angers), et l’avons ensuite aisément repérée dans la collection, conservée à la B.N, du Courrier de l’Ouest qui en a reproduit le texte, quelques mois plus tard. Fourré s’est exprimé plus d’une fois à la radio ; mais pour l’instant, nous n’avons pu retrouver ces émissions dans les archives de l’INA – il n’est d’ailleurs même pas sûr qu’elles aient été conservées.

Lire : En direct de Radio-Rennes, le 27 décembre 1952 …

En … Touré de précautions

La correspondance Breton-Fourré


Grâce à l'aimable autorisation des ayants droit de Maurice Fourré, l'AAMF a eu la possibilité de consulter, à la Bibliothèque Jacques Doucet, la totalité des lettres que celui-ci a adressées, de 1949 à sa mort, en 1959, à André Breton. Colligées avec celles que ce dernier lui a adressées, et que Jean-Pierre Guillon a retrouvées, depuis belle lurette, dans les archives familiales de Fourré, ces lettres permettent de reconstituer, dans son ensemble, une correspondance croisée dont l'enjeu littéraire ne se limite pas à la défense et à l'illustration de la mémoire d'un auteur encore méconnu. On ne le sait que trop, les dispositions testamentaires de Breton proscrivent, jusqu'à cinquante ans après sa mort, la publication de toute correspondance entretenue avec lui. Le chef de file du surréalisme étant décédé le 28 septembre 1966, la parution de cet échange dans Fleur de Lune est donc envisageable pour le 28 septembre 2016 – autant dire demain.

Lire : En … Touré de précautions

Critiques croisées: deux regards portés sur La Marraine

par A. Rousseaux / J. Perret



On n’est jamais exhaustif : la preuve nous en est donnée, une fois de plus, par les textes qui vont suivre, et que nous devons, une fois de plus, pour les deux derniers, aux ressources quasi inépuisables de notre archiviste-paléographe, notre Nanavati à nous, Jean-Pierre Guillon. Quant au premier, il a été retrouvé à la BN par les soins de l’AAMF. Ils viennent s’ajouter au dossier spécial consacré à la Marraine du Sel dans le précédent numéro de Fleur de Lune et seront complétés, dans une prochaine livraison, d’un article de J.P. Guillon, toujours à propos de la Marraine. Pour des raisons d’espace, nous avons toutefois choisi de publier dès à présent les trois articles ci-après.

Lire : Critiques croisées: deux regards portés sur La Marraine

page 1 sur 1