Fourré en librairie

À la suite d'un contact personnel, ranimé à la faveur du dernier Salon de la Revue, avec le directeur de l'Atelier du Gué(Aude), maison spécialisée dans la publication de textes courts de tous les temps et de tous les pays, notre fondateur Jean-Pierre Guillon, "éditeur scientifique" du Caméléon mystiqueet de Patte-de-Boischez Calligrammes (Quimper) et d'Une Conquêteau Fourneau (Paris-Vannes), a enfin réussi à mettre sur pied, sous le titre Promenades et anecdotesangevines, son vieux projet éditorial de réunir tousles textes de Fourré, chroniques, promenades et nouvelles, parus dans la presse régionale de l'Ouest entre 1949 et 1959.

Issus, pour l'essentiel, du Courrier de l'Ouest, la plupart de ces textes ont déjà été réédités, par les soins de l'AAMF, dans Fleur de Lune, qui ne compte, on le sait, qu'un trop petit nombre de lecteurs pour leur avoir assuré la diffusion qu'ils méritent. Souhaitons que, depuis les environs de Carcassonne, où ils sont établis à demeure, les Ateliers du Gué contribuent à étendre, de région en région, l'audience d'un auteur éminemment régional, même si, de son vivant, l'estampille parisienne fut indispensable au lancement de son feu d'artifice (dont les retombées n'obtinrent d'ailleurs guère de retentissement sur la notoriété personnelle de l'auteur dans sa ville natale). Et rêvons que cette salve d'inédits à paraître d'ici peu puisse conduire, dans un proche avenir, tel ou tel éditeur parisien ou régional à tenter l'aventure des Œuvres complètes, voire de la Correspondance, dernières étapes vers la légitimation culturelle d'un auteur si cruellement méconnu.