Le prix nocturne

Le prix Nocturne, fondé en 1962 par Roland Stragliati, aujourd'hui ressuscité par l'équipe de la revue Le Nouvel Attila, récompensait à l'origine "un ouvrage oublié, d'inspiration insolite ou fantastique". Dans cette nouvelle version, il s'agit pour le jury de choisir parmi une liste de sept livres épuisés, pour certains depuis plus de cinquante ans : le titre ainsi couronné sera enfin réédité.

La liste 2006 des "Nocturnables" comprenait, à notre plus vive satisfaction, Maurice Fourré, en lice pour sa Marraine du Sel avec d'autres victimes du préjugé et de l'injuste oubli : Marc Agapit, Jean Duperray, Régis Messac, Giovanni Papini, Anna Kavan …

Le gagnant de l'édition 2005 du prix Nocturne a été annoncé à minuit, à la chandelle, par Benoît Virot, rédacteur en chef de la revue Le Nouvel Attila, le 26 novembre dernier. L'événement avait lieu à la librairie Va l'heur où, décidément, à l'instar des célèbres Galeries Lafayette, il se passe toujours quelque chose. Le lauréat 2006 s'il n'est pas Fourré, hélas (mais il se rattrapera !), est l'excellent Giovanni Papini pour Gog, paru en France en … 1932 ! Toutes nos félicitations aux auteurs de cette indispensable renaissance