Le Mot du Président


Réjouissons-nous : Jean-Pierre Guillon, archiviste en chef de l’AAMF, a retrouvé au fond de ses tiroirs le dossier complet qu’il avait préparé à l’intention de l’éditeur Séguier, en vue d’une réédition de La Marraine du Sel, il y a de cela plus de dix ans. Il raconte lui-même comment ce projet tourna court, un échec de plus, hélas, dans les multiples tentatives de réédition des œuvres de Fourré, et notamment des trois premiers romans dont Gallimard détient les droits. En ce printemps 2008, il se profile à nouveau à l’horizon quelques faibles chances de voir la Marrainerepubliée  : un éditeur réellement intéressé, un projet d’illustrations par Tristan Bastit, membre de l’AAMF et fourréen de la première heure … Mais il faudrait que Gallimard, qui n’a jamais réédité cet ouvrage, se décide à en céder les droits. Espérons, espérons toujours.

En attendant, le dossier de J.P. Guillon ne restera pas lettre morte, puisque le voilà dans les pages de ceFleur de Lunen° 19, spécialement consacré à LaMarraine du Sel, où l’on trouvera plusieurs autres pépites : le retour sur les lieux du roman, par J. Simonelli ; quelques lettres, qui éclairent singulièrement la naissance de l’ouvrage ; un article, ancien, sur le décor qui servit pour l’intrigue ; une bibliographie, encore trop modeste, de la Marraine , de très nombreuses illustrations. Par ailleurs, B. Duval rend à Julien Gracq l’hommage que l’AAMF devait au grand homme, disparu il y a quatre mois, et qui fut en quelque sorte un des parrains de Fourré lorsque celui-ci naquit à la littérature, en sa soixante-quinzième année.

Textes critiques, correspondances, photographies, scoops et chroniques : voilà de quoi se régaler. Nous vous souhaitons à tous un heureux printemps et une bonne lecture.